Des sablières à l'Ile de Loisirs

Des sablières à l'Ile de Loisirs

 

Du béton au gazon
Dès les prémices de la ville nouvelle, dans les années soixante, les urbanistes sont frappés par un emplacement exceptionnel : sur les communes de Cergy et Neuville-sur-Oise, une boucle de l’Oise et ses coteaux renferment une zone d’activité, alors peu attrayante, composée de friches et de sablières. On en extrayait, depuis le XIXe siècle, le sable utilisé dans la production du béton, pour alimenter les chantiers parisiens.
La décision est prise en 1965 de transformer ce théâtre unique en une base de loisirs et un espace de nature pour les habitants de la ville nouvelle et du Val d’Oise. Facile à dire, mais plus difficile à faire… car l’activité des sablières restait indispensable à la construction des logements et des équipements de la ville nouvelle.

oise 07 GT
Naissance d’un centre balnéaire.
La base de loisirs va donc s’étendre progressivement, au fur et à mesure de la fermeture des sablières. Les débuts, timides, datent de 1972, avec l’inauguration d’une baignade provisoire et expérimentale sur l’étang de la Folie. Puis, en juillet 1977, Paul Dijoud, ministre de la Jeunesse et des Sports, inaugure en grande pompe le centre balnéaire. Mais la base de loisirs se déploie surtout à partir des années 80. Les anciennes sablières sont progressivement mises en eau. La dernière sablière ne cessera toutefois son activité qu’en 1997.

iledeloisirs 01
Jusqu’aux Jeux olympiques !
Depuis, la base de loisirs développe son offre d’activités, qui en fait la base la plus sportive d’Île-de-France, avec des équipements de pointe : le téléski en 1989, le stade d’eau vive en 2000, la plus grande vague à surf d’Europe en 2014… Sur ce site se trouve maintenant tout un ensemble d’activités sportives, de jeux, d’attractions, d’activités nautiques et de plaisirs balnéaires qui ravissent petits et grands.
La base de Loisirs – devenue l’Ile de loisirs en 2015 – avec ses 250 hectares d’espaces naturels composés de 6 jolis étangs (alimentés par des nappes phréatiques), sa réserve d’oiseaux et sa plage de 5000m² de sable fin s’est même portée candidate pour accueillir les entrainements des athlètes concourant pour les Jeux olympiques de 2024 !
iledeloisirs 02

Date

11 juillet 2019

Tags